BPCO

Le Sang des programmes du Bureau de coordination (BPCO) a été créé à l’automne 2005 par le ministère ontarien de la Santé et des Soins de longue durée (MSSLD). La BPCO est mandaté pour gérer la relation avec l’Ontario Société canadienne du sang (SCS). La BPCO appuie le ministre de la Santé, qui est un membre corporatif de la SCS, en fournissant des conseils et des directives concernant le financement, l’orientation stratégique, le conseil de nomination et de directeur de gestion des questions. Pour plus d’informations sur la Société canadienne du sang visiter leur site www.blood.ca . 

 

fournit également un leadership et de coordination dans le développement et la mise en œuvre de la Stratégie provinciale utilisation rationnelle du sang, développé avec l’objectif d’optimiser l’utilisation sécuritaire des produits sanguins dans les hôpitaux de l’Ontario et par conséquent de réaliser des économies de coûts liés à la transfusion. BPCO a mis en place des programmes pour soutenir les activités de gestion du sang. Il s’agit notamment:

  • Coordonnateurs Transfusion Ontario (ONTRAC) du programme
  • régional de l’Ontario coordination du sang (Network ORBCoN)
  • l’Ontario sang Comité consultatif (APRAC)
  • Transfusion des incidents Système de surveillance (SSIT) Ontario, le système de surveillance des erreurs transfusionnelles (SSET)
  • Facteur redistribution Concentré programme (PRTCE)

 

Les objectifs clés de ces programmes sont les suivants:

 

  • Aider les patients éviter les risques associés avec le sang (par exemple, les maladies infectieuses, les infections bactériennes, les effets indésirables) en évitant de transfusion sanguine ou de recevoir une transfusion alternatives;
  • Soutenir l’utilisation meilleure et plus appropriée des hôpitaux – la durée moyenne de séjour et de travail requis par le personnel hospitalier est moins pour les patients qui éviter une transfusion sanguine ou de recevoir une transfusion alternatives que pour ceux qui reçoivent des transfusions sanguines;
  • Identifier des économies de coûts dans le système – sang et produits sanguins sont chers, par exemple, une unité de globules rouges coûte entre 400 $ et 500 $ et un cours couramment prescrits de l’immunoglobuline intraveineuse (un produit de protéine plasmatique appelée IgIV) des coûts $ 10,000;
  • stratégies se complètent de réduire les temps d’attente – des procédures supplémentaires étant effectuées dans la province pour appuyer l’engagement de l’Ontario afin de réduire les temps d’attente va créer une demande accrue de produits de protéines du sang et de plasma;
  • Améliorer la sécurité des patients en aidant à réduire la possibilité d’une pénurie de sang pour s’assurer que le sang est disponible quand les gens en ont besoin.