octobre 2018

Audit provincial sur les plaquettes pour enfants – Résultats préliminaires

Par Troy Thompson MLT, BASc (Hon), gestionnaire régional, Centre de l’Ontario,
Réseau régional ontarien de coordination du sang (RRoCS)

Une vérification provinciale de l’utilisation des plaquettes a eu lieu de janvier à avril 2017; les 69 hôpitaux qui y ont participé représentent environ 90 % de l’utilisation des plaquettes à l’échelle de la province. Parmi les 1903 demandes de plaquettes vérifiées pendant cette période, 210 concernaient des patients « pédiatriques » (âgés ≤18 ans). Ces demandes sont analysées séparément des demandes de plaquettes pour adultes, car la décision de les remplir ou non repose sur des critères différents. Les analyses de ces données se poursuivent et se concentreront sur les services hospitaliers et les sous-spécialités dans lesquels les transfusions ne respectent pas les critères pertinents. Voici les résultats très préliminaires de l’analyse des données.

 

Les trois (3) spécialités qui ont commandé le plus de plaquettes pour enfants sont la pédiatrie avec 123/210, soit 59 %; les autres catégories avec 49/210, soit 23 %; et la néonatologie avec 27/210, soit 13 % (figure 1).


Figure 1. Demandes de plaquettes pour enfants par spécialité

 

Les demandes de plaquettes pour les enfants hospitalisés aux soins intensifs ou ailleurs représentaient 68 % des demandes; les cliniques externes d’hématologie en représentaient 10 %; celles d’oncologie en représentaient 7 % et les autres cliniques externes, 7 % (figure 2).


Figure 2. Lieu d’émission des demandes de plaquettes pour enfants

 

Les indications de transfusion de plaquettes ont été séparées en trois grandes catégories; dans le cas des demandes de plaquettes pour enfants, les résultats sont les suivants : prophylaxie (absence d’hémorragie ou d’intervention) – 85 % des demandes; traitement (présence d’hémorragie) – 13 % des demandes; et prophylaxie (avant une intervention invasive)- 2 % des demandes.

 

La numération plaquettaire avant la transfusion de plaquettes à des enfants a été divisée en intervalles qui figurent dans le tableau ci-dessous. Divers seuils sont jugés acceptables selon le tableau clinique.

 

Numération plaquettaire avant la transfusion Nbre total #/(%)
Inconnue 3 (1)
≤10 44 (21)
11-25 61 (29)
26-50 69 (33)
51-99 22 (11)
≥100 11 (5)

L’analyse des données se poursuit; elle portera aussi sur la pertinence de chaque demande et comprendra des sous-analyses des différences entre les hôpitaux communautaires et les centres hospitaliers universitaires ainsi qu’entre les établissements qui ont mis en œuvre des lignes directrices sur l’utilisation des plaquettes, des ensembles de modèles d’ordonnances et des procédures de tri prospectif et les hôpitaux qui n’ont pas de telles mesures en place. Il pourrait aussi y avoir des différences entre la rédaction et l’adoption de lignes directrices sur l’utilisation des plaquettes en pédiatrie dans les établissements qui se spécialisent dans le traitement des enfants et les hôpitaux qui sont moins centrés sur les services à cette population.

 

L’audit et l’évaluation de l’utilisation des produits sanguins constituent des exercices très importants et devraient faire partie des activités régulières de tout hôpital. Dans le mandat des comités de médecine transfusionnelle figurent l’établissement de critères d’évaluation des habitudes entourant les demandes de transfusion et l’évaluation régulière des pratiques transfusionnelles (traduction libre).1

 

Chaque hôpital qui a participé à cet audit provincial recevra les résultats propres à son établissement; le rapport final comprendra aussi des recommandations visant à améliorer l’utilisation des plaquettes dans l’ensemble de la province.

 

Vous pourrez consulter d’ici peu le rapport final sur l’audit des plaquettes qui sera publié à www.transfusionontario.org!

 

References:

  1. CSA Z902-15 Norme nationale canadienne – Sang et produits sanguins labiles, décembre 2015; Groupe CSA

 

Symposium de 2018 des GHEST (Golden Horseshoe Education Supporting Transfusionists)

Par Sheena Scheuermann, Coordonnatrice régionale de projet. RRoCS Sud-Ouest

La mission des transfusionnistes qui appuient la formation dans la région du Golden Horseshoe (centre-sud très urbanisé de l’Ontario) est de favoriser l’enseignement, la recherche et les pratiques optimales en médecine transfusionnelle dans toute cette partie de la province. Suivant le modèle des entreprises sans but lucratif, le groupe organise des symposiums à bas prix pour les participants.

 

L’évènement de cette année qui s’est tenu à Hamilton (Ontario) avait pour thèmes Hémorragie massive et Nouveaux enjeux en médecine transfusionnelle. La rencontre a été très populaire puisque 142 participants étaient inscrits pour la journée. Nous avons eu la chance d’avoir une conférencière très patiente cette année : Mme Margaret Harvey a donné le ton à la journée en nous racontant son parcours, avant, pendant et après un traumatisme et en insistant sur le fait que les répercussions d’un trauma ne prennent pas fin au congé du patient de l’hôpital. La Dre Katerina Pavenski a ensuite fait une mise à jour sur le protocole ontarien en situation d’hémorragie massive, puis la Dre Michelle Zeller a passé en revue les études sur l’emploi de plasma de groupe A plutôt que de groupe AB en cas d’hémorragie massive.

 

Parlant des nouveaux enjeux en médecine transfusionnelle, la Dre Ruby Shanker a abordé « l’inclusion de l’identité de genre en médecine diagnostique ». Sa présentation a donné matière à réflexion aux professionnels de la santé. La Dre Margaret Fearon, de la Société canadienne du sang, a parlé des « Nouveaux risques : zika, virus du Nil occidental, autres inconnus et mesures à prendre », ce qui a constitué une excellente mise à jour au sujet des répercussions de ces nouvelles pathologies sur l’approvisionnement en sang. Troy Thompson a actualisé le Plan d’amélioration de la qualité transfusionnelle en Ontario et Danielle Watson nous a fait part des succès et défis des services de santé de Grey-Bruce quant à la mise en œuvre d’un tel programme. Pour finir la journée Laura Aseltine, Felicia Dollinger et Melina Zarb nous ont présenté des études de cas. L’inclusion d’un plus grand nombre d’études de cas était une suggestion de participants antérieurs.

 

Merci à nos commanditaires, Octapharma, Grifols, la SCMT et le RRoCS! Et encore une fois, un immense merci aux personnes qui ont fait des présentations et au comité organisateur pour une autre rencontre enrichissante des GHEST. Les présentations seront publiées sur les sites transfusionontario.org et ghestontario.com. transfusionontario.org and ghestontario.com.